Accueil
Semainiers
Pastorale sociale
Pastorale Jeunesse
Pastorale jeunes adutes
Pastorale sociale
Choeur liturgique Saint-Édouard
Musique
Patrimoine
Orgue Casavant Opus 534
Location
Un don
Nous joindre
Notre vision

Communauté chrétienne catholique

 de la Paroisse Saint-Édouard

Patrimoine

notre patrimoine

Cet été l'église Saint-Édouard

ouvrira ses portes pour accueillir

et d’informer les gens sur le patrimoine

de notre paroisse.


L'horaire de ces visites sera bientôt connus et sera affiché sur le site.

  

Historique Paroisse Saint-Édouard

L'église est dédiée à saint Édouard le confesseur, roi de l'Angleterre de 1047 à 1066. La formation de la paroisse Saint-Édouard et la construction de son église témoigne d'une des périodes d'expansion les plus marquantes de la ville de Montréal. Au cours des années 1890, deux compagnies immobilières, la compagnie d'immeubles du boulevard Saint-Denis et celle du parc Amherst sont particulièrement actives dans le secteur nord de la paroisse du Saint-Enfant-Jésus du Mile End et y construisent les duplex et triplex qui constituent encore aujourd'hui le tissu urbain des quartiers qui entourent l'église Saint-Édouard.

En 1895, la paroisse présente une requête à Monseigneur Fabre pour obtenir la construction d'une chapelle temporaire, rue Saint-Denis et la présence d'un prêtre résidant. Au cours de cette même année, lors d'une assemblée des paroissiens convoquée par le chanoine Bruchesi, les francs-tenanciers requièrent à la quasi-unamité la formation d'une paroisse. Le 14 décembre 1875, Monseigneur Fabre érige la paroisse et en définit les limites. Une chapelle se construit, rue Saint-Denis, et ouvre ses portes en mai 1896. Cent vingt familles peuplent la paroisse ; la chapelle quelque peu isolée au milieu d'un ensemble de terrains à peine lotis, comme le montre une photographie de l'époque, répond à la demande pendant quelques années, mais la croissance démographique fulgurante de cette fin de siècle impose bientôt une nouvelle construction.

En 1897, la paroisse compte déjà 400 familles et atteint 1 200 familles en 1905. En 1901, les paroissiens décident donc de la construction d'une église et d'un presbytère et choisit l'architecte J.A. Godin pour préparer les plans du soubassement. En 1906, les paroissiens acceptent les plans de l'architecte J.O. Turgeon pour l'église supérieure qui sera construite de 1907 à 1909. Un emprunt de 125 000 $ est versé à l'entreprise de maçonnerie Onésime Martineau. La pierre calcaire est extraite de la carrière Martineau où se situe aujourd'hui le parc Père Marquette. L'ensemble du parement des façades de l'église est constitué d'éléments de pierre calcaire bosselée, rythmés par des contreforts de pierre sciée surmontés de pinacles. L'élan vertical créé par ces contreforts, surtout en façade principale, se poursuit dans les flèches de cuivre qui surmontent les clochers. Les cloches, fabriquées par la maison Georges Pacard en Haute-Savoie, y sont installées en 1922. Les grandes ouvertures en ogive des portes principales et les grandes verrières qui leur sont superposées participent à cet élan qui rend très convaincant cette interprétation montréalaise du gothique flamboyant. Le réseau de bois des baies vitrées finement détaillé, lui aussi dans un esprit gothique flamboyant, accentue le mouvement général de la façade.

  

Pour en savoir plus sur notre patrimoine un clic sur l'image

Le chemin de croix:

Source : Archevêché de Montréal  Mise à jour - Le mercredi 2 juillet 2008

Consulter le guide Ulysse 'Montréal - Un patrimoine religieux à découvrir';

pages 119-129; notre église y est mentionnée.